lundi 10 novembre 2008

Non, ce n'était pas fini ...

















Ce matin, quand je suis descendu à mon bureau, j'ai trouvé Patafix! enroulée au pied de ma chaise. Quand j'ai voulu la déplacer pour m'assoir, elle a hurlé. C'était sa fameuse patte postérieure droite qui lui faisait horriblement mal. Pas de sang, pas de traces de coups. Véto.
Véto, donc radios. Et sous anesthésie parce que la minette souffre trop. Apparemment pas de fractures, mais le diagnostic n'est pas sûr. Choc, il y a eu, puisque notre bestiole pisse du sang comme elle a l'habitude de faire quand elle a subi un traumatisme. Mais peut-être seulement celui d'avoir sauté du congélo et s'être mal réceptionnée sur le sol. Est-ce une broche qui a bougé et qui lui blesse la chair ? Pour l'heure, il s'agirait plutôt d'un cartilage de conjugaison décollé. Alors, pansement pour empêcher de trop gigoter, et visite prévue chez le chirurgien qui l'avait opérée. Peut-être faudra-t-il lui retirer ses broches...
Chose impressionnante : le tibia de la jambe abimée a poussé plus que l'autre, afin de tenter de compenser le manque de longueur du fémur rapiécé, quand son homologue opposé a pris taille adulte. Ce qui explique peut-être pourquoi ma zibounette ne boite pas.

Je culpabilise de plus en plus de lui avoir donné ce nom, Patafix! qui, dans un mélange de Français et d'Anglais, colle trop bien à sa vie aventureuse et traumatique de chatte à la patte réparée. Mademoiselle Deluce m'a dit : « j'en connais un qui a eu la même chose et qui s'appelle Cacahuète, alors vous savez... ». N'empêche. J'avais déjà baptisé Astibloche ainsi avant de lui trouver un ver à l'air étonné lui sortant du fondement. Est-ce le nom qui forge la destinée?
Quand je pense que lorsque j'ai commencé ce blog, je me demandais s'il y aurait assez de « matière » et si cela n'allait pas tourner en calendrier des Postes, avec des photos de chatons au ruban rose autour du cou...

2 commentaires:

jud a dit…

patafix! est née un 16 février comme moi, elle résiste à tout, même au pire

Anonyme a dit…

Va bien falloir ... :/
En tout cas, elle a gueulé toute la nuite à chacun de ses mouvements.