jeudi 30 octobre 2008

Première baston















MiiiaaaAAAAoouuOOUUaaaAArrgh! que j'entends dehors en stéréo alors que j'ai ma frangeotte au téléphone. Mon sang ne fait qu'un tour : je vois Patafix! en train de molester vertement et avec vindicte un gros chat blanc à longs poils inconnu du voisinage. Les deux adversaires ne pratiquaient visiblement pas les règles du marquis de Queensberry, notamment le point concernant la cordialité nécessaire au Noble Art. Non, le tableau ressemblait plutôt à de la lutte gréco-romaine, mâtinée de catch, de kung-fu et de krav maga, genre crêpage de chignon non-homologué de compète.
Le temps pour moi d'approcher, et le gros blanc déguerpissait. Je tremblais de retrouver ma petite chérie avec une oreille déchiquetée, voire un œil exorbité comme un Morlock de La Machine à explorer le temps. Nenni. Juste une touffe de poil déracinée qu'il m'aura fallu retirer. Ouf. Noisette à intérêt à se tenir à carreau si elle ne veut pas figurer dans une pub pour Urgo.

Ensuite seulement, nous avons pu aller inspecter la voiture encore tiède, avant de se reposer d'une grosse sieste.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

attention Patafix!, ne va pas rayer la voiture de Papa avec tes petites griffes.

Anonyme a dit…

la longueur des poils m'étonne, ne serait-ce pas un savant trucage ?
Remarque bien, Patafix!, qu'il ne peut pas s'agir des poils que ton Papa a sur le caillou.

Patafix! a dit…

nononon! ce sont les vrais poipoils sans trucage. Quant à mon caillou : sreugneugneu!

juju a dit…

prochaine étape : patafix! se prend une cuite à la jeanlain ....héhé, les affres du papa-poule !

Patafix! a dit…

hahahaha!!!!

pml a dit…

fais gaffe Toinou, quand deux greffiers ne peuvent pas se blairer, c'est à vie. J'ai eu le cas dans mon jardin qui servait de champ de bataille. Le chat de mes voisins,adorable bestiole tout en douceur, ayant adopté notre Plouchie et lui donnant l'enseignement que sa mère qui l'avait abandonnée ne'a pu lui procurer, lui offrant les jeux dont un jeune chat à besoin devenait une terreur face à un autre greffier du voisinage. Oreille arrachée, ventre ouvert, dos lasséré n'y faisaient rien, à chaque fois il retournait au combat avec encore plus de hargne.
Crois moi, dans l'interet de patafix, chasse ce matou blanc. Deux ou trois casseroles d'eau froide devraient lui faire comprendre où se trouve la limite des deux territoires.
Ce chat des voisins, moribond le matin, a pris une matinée pour se trainer jusque devant ma porte en franchissant de nombreux obstacles tels fenètre de cuisine, deux portails, etc... pour venir mourrir devant sa petite copine, dernière leçon de vie.

pml a dit…

j'ai oublié de te dire. Un moteur qui vient de tourner, c'est bien chaud et y'a des tas de recoins dans lesquels un chat aime se fourrer. Ne mets jamais le moteur sans avoir localisé la pata!

pml a dit…

oups
"Ne mets jamais le moteur EN MARCHE sans avoir localisé la pata"

Patafix! a dit…

Merci Patoche pour tes bons conseils. Cela dit, le chat blanc je ne l'ai jamais vu dans le voisinage. En revanche, Noisette, c'est la minette (gentille) des voisins, mais Patafix! n'a pas l'air de l'apprécier...