mardi 16 décembre 2008

Comment le petit peuple trinque...






















Afin de tenter de sortir Patafix! de sa léthargie hivernale, nous avons introduit un nouvel élément dans le biotope ludique de notre minette. L'élément Souricette-à-grelot a rempli sa mission et notre crapoton ronfleur a enfin daigné quitter son doux cocon pour aller coller une pâtée bien méritée à la nouvelle arrivée. A mon avis, la chaîne remonte très haut. C'est la Crise, alors le patron de mon voisin pressure ses employés, du coup le voisin se défoule sur sa femme, qui claque ses gosses, qui envoient des coups de pieds à Gros-blanc, qui moleste Patafix!, qui file une trempe à Souricette-à-grelot. Bref, si Souricette perd un œil, ce sera la faute à Lehman Brothers et Merryl Lynch.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est l'effet papillon!

jud a dit…

mais elle est terrible de foutre des branlées pareilles à ses petits amis au pelage synthétique !

Anonyme a dit…

Je pense que Souricette-à-grelot est bourrée d'herbe-à-chat :) Alors forcément, ça énerve !